RDC: 30 soldats tués dans l’offensive contre le groupe armé ADF

L’armée congolaise a reconnu la perte de 30 militaires dans sa dernière offensive contre le groupe armé des Forces démocratiques alliées (ADF) qui sème la terreur dans l’est de la République démocratique du Congo depuis des années. L’armée a aussi « enregistré 70 blessés, dont certains graves », a déclaré samedi à la presse son porte-parole dans la région, le major Mak Hazukai. « Nous avons perdu quelques armes individuelles ».

L’armée affirme avoir conquis jeudi le QG des ADF à Madina dans la région de Beni (province du Nord-Kivu). « Du côté de l’ennemi, on a neutralisé 40 ADF », dont « cinq leaders », a poursuivi le porte-parole de l’armée dans le territoire de Beni. Des armes ont également été récupérées, selon la même source qui qualifie les ADF d’ »intégristes islamistes ».

L’armée congolaise a annoncé le 30 octobre son offensive contre ce groupe armé accusé du massacre de plus de 1.000 personnes dans la région de Beni depuis octobre 2014.

En retour, près de 150 civils ont été tués en un mois, dans des représailles des ADF sur les populations, d’après les observateurs.

Rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.