Etats-Unis : le procès en destitution du Président Donald Trump met ce dernier dans une situation inconfortable

John Roberts, président de la Cour suprême des Etats-Unis, a prêté serment, jeudi 16 janvier 2020 devant le Sénat, pour arbitrer le procès en destitution qui s’apprête à débuter, et qui fera de Donald Trump le troisième président de l’histoire des Etats-Unis à être ainsi jugé par la chambre haute du Congrès.

M. Roberts a ensuite fait prêter serment à 99 des 100 sénateurs qui joueront le rôle de jurés dans ce procès, leur faisant notamment promettre de rendre une « justice impartiale ».

Le sénateur républicain James Inhofe, de l’Etat d’Oklahoma, du centre-sud des Etats-Unis, était absent jeudi 16 janvier 2020.

Jeudi à midi, les membres désignés de la Chambre des représentants – tous des législateurs démocrates – se sont présentés devant le Sénat à majorité républicaine pour y lire à haute voix les deux actes d’accusation qui accusent M. Trump d’abus de pouvoir et d’obstruction au Congrès.

Le procès devrait commencer mardi 21 janvier 2020 sous la direction de John Roberts.

Rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.