Insécurité à Masisi : » Que la 34e région militaire puisse nous envoyer des militaires jeunes et remplacer ceux du 3e âge déployés ici » (Sociv)

Après un week-end agité à la suite de l’enlèvement, la nuit du vendredi au samedi dernier, d’une dame à Kamuronza en territoire de Masisi (Nord-Kivu), la vie a repris son cours normal ce lundi 3 février. Les activités avaient été paralysées dans cette partie par des habitants qui s’opposaient à la multiplicité d’actes barbares posés par des hommes armés.

La femme enlevée, à l’origine de ce ras-le-bol populaire, a finalement recouvré sa liberté, mais après versement d’une rançon, à en croire les forces vives de Kamuronza, groupement situé à une vingtaine de kms de la ville Goma.

Faustin Kasole qui relaie la nouvelle plaide tout de même pour le renforcement des équipes militaires déployées en ce lieu pour la sécurisation de la population. Lui pense que les soldats en place ne sont plus assez mobiles pour contre-attaquer en cas d’incursion ennemie, étant donné leur âge.

« Nous voulons que le commandement de la 34è région militaire puisse nous envoyer des militaires jeunes et remplacer ceux du troisième âge qui sont deployés ici. Lorsque nous sommes attaqués, ils ne savent pas intervenir urgemment à cause du poid de l’âge. Mais si on nous envoie des jeunes, je crois que la sécurité sera une réalité, car les jeunes sont souples, » croit-il.

Il sied de rappeler que 2 civils ont perdu la vie le week-end dernier à Sake au cours d’une irruption de porteurs d’armes, qui courent encore dans la nature.

La rédaction

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.