RDC/urgence : Comment l'arnaqueur de Genvalle a été arnaqué à Nairobi ?

« Malin, malin et demi » dit un adage français très célèbre dans le monde. Dans la coalition de l’opposition congolaise ‘’LAMUKA’’, il s’est passé des choses qui sont restées peu connues du grand public. De quoi s’agissait-il exactement ? De l’arnaque !

Devant la machine front commun pour le Congo FCC en sigle, l’opposition congolaise regroupée au sein de la coalition ‘’LAMUKA’’ne pouvait pas résister. Tout le décor était bien planté pour que le FCC l’emporte d’avance grâce au paquet (argent) non seulement mis en jeu pour la bataille au fauteuil présidentiel mais aussi et surtout à ses poids lourds, grosses pointures alignés pour compatir aux élections législatives. Consciente de cette puissance de frappe du FCC, la coalition ‘’LAMUKA’’ se décide de se retrouver à Genvalle en suisse pour se choisir un candidat commun si pas unique pour la course à la présidentielle de novembre 2018, chose faite.

Les dessous de cartes de Genvalle

Les deux poids lourds de l’opposition financièrement richissimes dont Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi se retrouvent coincés car, frappés de non éligibilité suite aux antécédents politiques et démêlés judiciaires qui ont sali leurs dossiers. C’est alors qu’ils décident de voter le candidat de leur choix. Après le vote Martin Fayulu est reconnu comme vainqueur légitime.

Le clivage entache le vote.

Après le vote, Félix TSHISEKEDI et Vital KAMERHE comprennent que Fayulu a bénéficié du soutien tous à azumits de ses frères de l’ouest majoritairement dans la coalition ‘’LAMUKA’’ ( Bemba, Matungulu, Muzito, Maluyu lui-même et Katumbi minoritaire de l’est). Stratège, Félix TSHISEKEDI voit mal qu’un parachutiste et opportuniste Fayulu puisse arnaquer en un seul jour la lutte politique de l’opposition que l’UDPS a mené depuis plus de trente ans au pays. C’est alors qu’il décide de claquer la porte de LAMUKA au nom de sa base qui le lui aurait demandé. Pour sa part Kamerhe qui était déjà accroupi dans le chômage politique pendant dix ans et conscient du poids politique de l’UDPS décide aussi d’emboîter les pas de son collègue Félix TSHISEKEDI avec qui ils feront route ensemble. C’est alors qu’ils se retranchent à Nairobi pour former leur alliance, CACH, Camp du changement.

A Nairobi, l’arnaqueur est arnaqué

Tshisekedi et Kamerhe retrouvent leur autonomie à Nairobi au Kenya. Conscients que Fayulu bénéficiera du soutien financier de deux géants dont Bemba et Katumbi, les deux hommes peaufinent des stratégies pour bénéficier eux, du soutien populaire grâce à leur leadership incarné de la base au sommet. C’est ainsi que Kamerhe décide humblement d’être le colistier de son collègue Félix TSHISEKEDI et se lancèrent dans la campagne jusqu’à emporter la présidentielle. Ce n’est qu’après la proclamation des résultats que Fayulu comprendra qu’il avait aussi été arnaqué à Nairobi.

Par Landry BIGABWA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.