Actualités Nationales

  • Ituri : Suspens autour d’un virement de plus d’un million de USD par le gouvernement provincial à la société Safricas Congo SA

    Le 1 août 2019 dernier, une convention a été signée entre les importateurs des produits pétroliers de l’Ituri et le gouvernement provincial, cela dans le but d’asphalter les voiries urbaines de Bunia.

    Dans cette convention, il était question pour les pétroliers, de faciliter la collecte de ces fonds auprès de la population en majorant de 100fc par litre de carburant vendu aux consommateurs. En amont, chaque importateur devrait payer 1000 USD par citerne de carburant juste à la frontière lors de l’entrée et récupérer en aval auprès des consommateurs. L’argent devrait être géré à la TMB.

    Il y a de cela quelques jours, des spéculations ont inondées le commun de mortel en Ituri, principalement à Bunia, sur un prétendu décaissement de plus d’un million de ces fonds par le gouvernement provincial de l’Ituri, sans avoir une précision de la destination de ces fonds, pourtant alloués à l’asphaltage des voiries urbaines de Bunia.

    Dans un point de presse tenu ce lundi, 24 janvier 2020, le Président du comité professionnel des importateurs des produits pétroliers de l’Ituri, Daniel Mugisa, confirme le virement sans preuve, de 1.100.000 USD au compte de la société Safricas (qui va exécuter les travaux) par le gouvernement provincial sans pour autant les associer.

    « Je venais d’être aussi informé de la lettre du ministre des finances que l’argent est viré au compte de la société Safricas, jusque-là je ne vois pas un problème, mais on devrait être associé à ce décaissement de fonds pour le respect de notre convention. D’ici-là, nous allons nous réunir pour voir si réellement cet argent est parti à la Safricas », a déclaré à Daniel Mugisa.

    Il recommande au gouvernement, si ce dernier veut que la convention évolue, que la gestion des fonds doit revenir aux pétroliers pour plus de transparence. Et, à la société Safricas, comme elle a déjà encaissé un acompte de démarrer avec les travaux, pour l’intérêt général de la population.

    Rédaction

  • RDC : Les alliés de l’UDPS reçus à la cité de l’UA par le chef de l’État

    Depuis son investiture à la magistrature suprême début janvier 2019, c’est pour la première fois que les alliés de l’UDPS rencontrent le président Felix Tshisekedi Tshilombo.

    Leur délégation conduite par le député provincial de Kinshasa Laurent Batumona, a été reçue à la cité de l’Union Africaine samedi 22 février par le président de la République. Ladite délégation a échangé avec le président de la République sur certains points d’actualités et a saisie l’occasion pour réitérer sa disponibilité de soutenir le mandat du président du chef de l’État.

    Au sortir de cette rencontre, Laurent Batumona s’est exprimé à la presse en touchant plusieurs points faisant l’actualité notemmant la gratuité de l’enseingement de base prônée par le chef de l’État.

    « Nous avons félicité le président de la République pour l’action assez louable de la gratuité de l’enseignement mais que ça puisse se faire d’une manière ordonnée. Nous avons appris qu’il y a insertion des enseignants qui n’ont jamais figuré sur la liste. Que ceux-là soient l’objet d’un éloignement, et là ça demande une inspection ou un audit », a-t-il renchéri.

    Signalons par ailleurs que Christopher Ngoy Mutamba, Henriette Wamu ou encore Eugène Diomi Ndongala ont composé la délégation.

    Rédaction

  • Lomami : Près de 1600 malades pris en charge par des médecins espagnols volontaires à Ngandanjika.

    Près de 20 médecins espagnols spécialistes et volontaires ont déjà accueilli plus de 1600 malades au territoire de Ngandanjika, venus des différentes entités de la province de Lomami à l’hôpital Notre Dame de Guadalupe qui a ouvert ses portes depuis le lundi 16 février 2020.

    Cette structure assure la prise en charge les malades souffrants des tumeurs et cancers. Mais depuis le début des consultations, plus de 20 médecins volontaires espagnols spécialistes dans différents domaines sont actifs.

    “Nous avons deux blocs operatoires qui sont bien équipés, nous avons des bistouris électriques, ici à Ngandajika et nul part on utilise ces bistouris, nous avons des moniteurs cardiaques qui nous permet de surveiller bien le malade quand il est sur la table d’opération ” a déclaré Dr Philemon Mariaro, médecin directeur qui donnait les particularités de l’hôpital Notre Dame de Guadaloup

    Cette initiative qui est de l’ONG projet Ditunga est beaucoup saluée par les forces vives du territoire de Ngandajika qui parlent d’un pas pour le développement de la cité vert de Ngandajika.

    Il sied de signaler que cet hôpital a une capacité de 100 lits et est construit au standard international car il est équipé avec des matériels ultra moderne et médicaments en provenance de l’espagne.

    Rédaction